20 rue du clos romain 89100 Saint Martin Du Tertre

 fluides.ingenierie89@gmail.com |  03 66 88 21 06

Logo de plusieurs nuages de CO2 et une ville

Pandémie : ventilation, aération et mesure du taux de CO2 en espace public

Domiciles, transports en commun, lieu de travail, école… Nous passons la plupart de notre temps dans des lieux clos et l’air que nous y respirons n’est pas toujours pur. Outre l’apport de l’air extérieur, les sources potentielles de pollution des bâtiments sont certainement nombreuses.

La pandémie a réitéré l’importance de maintenir une bonne qualité de l’air intérieur, en particulier dans les lieux publics et les écoles. À l’heure de la fin du port du masque obligatoire et du retour massif des étudiants dans les écoles, la ventilation des bâtiments et la qualité de l’air intérieur suscitent encore des interrogations. La qualité de l’air intérieur est l’un des sujets sur lesquels la pandémie a provoqué un changement culturel drastique.

Zoom sur la qualité de l’air en milieu scolaire et public.

Pourquoi la concentration en CO2 dans une pièce est-elle un indicateur de risque face à la pandémie ?

Lorsque vous respirez, vous absorbez de l’oxygène et libérez du dioxyde de carbone, qui va s’accumuler dans la pièce où vous êtes.

Plus la concentration de CO2 est élevée, plus le risque d’être infecté par le coronavirus est élevé.

Cela est dû à une mauvaise ventilation dans la pièce et à l’exposition à de nombreux aérosols émis par d’autres personnes autour de vous.

Classe de petits avec des élèves et une professeur

Par ailleurs, il a été démontré qu’une bonne qualité de l’air dans le bâtiment affecte la qualité de la concentration, l’absentéisme scolaire et le bien-être des personnes.

À l’inverse, une mauvaise qualité de l’air peut provoquer des maux de tête, des malaises, une inflammation des yeux, du nez, de la gorge, de la peau, des étourdissements, et même des allergies respiratoires et de l’asthme. Il est donc important d’effectuer une aération des espaces clos en présence des personnes et d’ouvrir les fenêtres.

Les enjeux sanitaires et économiques liés à la qualité de l’air intérieur sont importants. Il est donc fondamental de prendre des mesures pour améliorer la qualité de l’air, que ce soit dans les appartements, les lieux publics ou les écoles.

Dans quelle mesure peut-on utiliser un détecteur de CO2 ?

L’un des moyens les plus simples et les plus efficaces d’assurer la qualité de l’air est de surveiller les variations du taux de CO2 (dioxyde de carbone) dans votre environnement. Par exemple, si l’établissement a un CO2 de 2000 ppm, 4,2 % de la respiration provient des poumons d’autres personnes dans la même pièce qui peuvent être infectées. Maintenir le niveau de CO2 à 800 ppm réduit ce facteur à 1 %. Cela réduit donc le risque de contamination de quatre fois. Si le niveau de CO2 peut être maintenu à 600 ppm, le facteur tombe à 0,5 %, réduisant ainsi le risque de huit fois. 

Ces faibles niveaux de CO2 peuvent être facilement maintenus en ouvrant les fenêtres et en ajustant le système de ventilation. Mais encore faut-il avoir les outils nécessaires pour mesurer le taux de CO2 et observer les changements de la qualité de l’air au sein de votre établissement en fonction des conditions de l’environnement.

Centre commercial sur plusieurs étages en opération

En effet, pour contrôler le renouvellement de l’air dans les lieux publics ou dans les écoles, la mesure du taux de dioxyde de carbone s’est généralisée particulièrement dans le contexte de la pandémie.

Fluide Ingénierie International dispose des équipements adéquats pour mesurer le taux de CO2 dans une pièce pour estimer le risque de transmission du coronavirus.

Ces équipements peuvent être utilisés dans toutes les zones où la pollution de l’air est uniquement due à la présence humaine. Pour réaliser des études de qualité, nous nous appuyons sur un matériel et des logiciels spécialisés, mis à jour en fonction de l’évolution des techniques et législations.

Dans quelle mesure peut-on utiliser un détecteur de CO2 ?

Vous l’aurez compris,une mauvaise qualité de l’air intérieur peut impacter la santé et le bien-être. L’utilisation des détecteurs de C02 permet donc de limiter les risques de contamination.

Forts de notre expérience dans le domaine, nous mettons à votre disposition une équipe qualifiée pour assurer la surveillance de la qualité de l’air. Nous vous garantissons une prestation à la hauteur de vos attentes. Avec FII, vous bénéficiez des meilleures solutions en matière de qualité de l’air afin d’améliorer le confort des occupants.

Basés au sud de l’Île-de-France, nous nous déplaçons partout en Seine-et-Marne, Île-de-France, mais aussi dans toute la France et en Europe. Vous pouvez compter sur nous, quels que soient vos projets.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.